The race that inspired atlasGO | The "20 km of Brussels" innovate by making it possible to participate everywhere in the world (FR)

The 41st edition of the famous event, scheduled for September 12, will take place in Brussels. And wherever you want.

--

Si le terme “phygital” n’est pas neuf, il a fait florès ces derniers mois. Le phygital, contraction de “physique” et “digital”, consiste à réaliser des synergies entre l’univers physique d’une marque ou d’un événement et l’univers virtuel. Avec, pour objectif, de tirer profit du meilleur des deux mondes. En période de pandémie, ça peut s’avérer très utile.

Ce petit préambule pour vous annoncer, en primeur, que les prochains “20 km de Bruxelles”, dont le départ et l’arrivée auront lieu le dimanche 12 septembre sur l’esplanade du Cinquantenaire, passeront au mode phygital ! Une première depuis la création de l’événement en 1980. Que les milliers de fidèles de la course à pied se rassurent : elles et ils pourront toujours gambader dans les rues de Bruxelles. Si ce n’est l’adoption des mesures sanitaires qui s’imposeront à ce moment-là, rien ne change pour eux (les inscriptions sont ouvertes depuis le 1er juillet). L’innovation réside dans le volet virtuel de l’événement. Il sera en effet possible, cette année, de participer aux “20 km” d’où on veut, que ce soit en Belgique ou à l’étranger, durant la semaine allant du 12 au 19 septembre.

Le projet de course virtuelle, qui sera officialisé ce jeudi par les organisateurs des “20 km de Bruxelles”, est porté par une jeune start-up belgo-américaine, atlasGO, dont nous avons déjà parlé à plusieurs reprises dans La Libre. Fondée en 2016 à San Francisco par un jeune Belge, Thomas Querton, associé à une Française (Magali Mathieu) et un Suisse (Olivier Kaeser), atlasGO a développé une application mobile qui permet d’organiser des événements sportifs, notamment pour les employés de grandes entreprises, tout en récoltant des fonds au profit d’organisations caritatives, ASBL ou ONG. La start-up, certifiée “B Corp” (entreprises ayant un impact sociétal et environnemental positif), compte des clients tels que Belfius, Fondation Saint-Luc, Unicef, D’Ieteren Auto, Lululemon, Dior, People First, Spadel… À ce jour, atlasGO dit avoir permis à plus de 100.000 personnes de récolter 8 millions d’euros grâce à son application.

De participant à partenaire

Pour la petite histoire, c’est en participant lui-même aux “20 km de Bruxelles”, en 2015, que Thomas Querton a eu l’idée d’atlasGO. “J’avais été assez ébloui par l’énergie de cette course et aussi très inspiré par l’esprit de solidarité. J’en suis sorti en voulant créer une solution digitale qui permettrait aux participants de se retrouver autour de ces valeurs fortes tout au long de l’année. Aujourd’hui, en devenant partenaire des 20 km, je réalise un rêve !”, nous explique-t-il.

Sollicités par atlasGO en 2020, les organisateurs des “20 km de Bruxelles” avaient dû décliner pour cause de Covid. La deuxième tentative aura été la bonne. “Nous avons voulu rendre la course encore plus accessible et innovante cette année, indique Carine Verstraeten, organisatrice de l’événement. La formidable équipe belge d’atlasGO nous a proposé une solution qui répond à nos besoins d’aujourd’hui et de demain !”.

Avec la médaille en prime !

Concrètement, il est possible, dès ce jeudi, d’acheter un ticket virtuel sur ce site. Moyennant un droit d’inscription de 25 euros, toute personne ne voulant pas, ou ne pouvant pas, se rendre à Bruxelles le dimanche 12 septembre aura l’occasion, du 12 au 19 septembre, de courir (ou marcher) 20 kilomètres, et de les encoder sur l’application (via tracking GPS, synchronisation Strava/Garmin/Fitbit ou en encodant manuellement).

L’expérience proposée par la start-up intègre une série de fonctionnalités, comme la création d’équipes, la publication de selfies, des “high-fives” virtuels, des classements, etc. “Sans oublier la médaille officielle !”, glisse Thomas Querton. Médaille qui sera envoyée par la poste à tous les participants ayant accompli les 20 km sur atlasGO entre le 12 et le 19 septembre.

 

Source: https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/2021/07/29/les-20-km-de-bruxelles-innovent-en-permettant-dy-participer-partout-dans-le-monde-QVSXJ7IWB5E2NKN5OQIMVCJU64/

Other news